Dany Laurent Juillet 2015-3.jpg

DANY LAURENT

Dany Laurent est comme la fée Lilas de « Peau d’âne » : tout l’amuse. Comédienne depuis toujours, elle a débuté au théâtre à quinze ans en province. Elle y a joué L’Alouette de Jean Anouilh, la Zerbinette de Molière, la Dora des « Justes » d’Albert Camus…

Ayant gagné la Capitale dans l’effervescence des cafés-théâtres, elle y a fait ses premières armes parisiennes en montant un spectacle sur Aristide Bruant qui s’est joué deux ans, de l’Absidiole à la Maison de la Culture de Rennes.  Elle a fait son chemin en compagnie de Louis Thierry : « La rentrée de Greta Garbo dans Phèdre », « Montéhus », « Jeanne d’Arc et ses copines ».

Elle est ensuite entrée dans la troupe informelle de Jacques Mauclair où ils vécurent de beaux succès, firent de belles fêtes en son théâtre du Marais. Elle y a joué pendant quinze ans Ionesco, Obaldia, Dostoïevsky, Molière, Edouardo de Philippo… Elle partait parfois sur les routes en tournée, jouer avec Gérard Lartigau, Darry Cowl, chanter avec Armande Altaï…

Puis l’écriture a pris le pas. Devenue « auteure », elle a connu de grandes joies avec les créations de « Macolette », de « Comme en 14 » -distingué par 3 Molières-, d’« Avis de tempête », - porté par Roland Giraud, Véronique Jeannot et Jean-Luc Moreau-, des «  Vacances de Josepha » avec Danièle Evenou dans le rôle-titre…

Et sans l’avoir vraiment voulu, elle s’est éloignée des tréteaux. Elle les avait retrouvés en 2015, dans « De l’autre côté de la route … » de Clément Koch,  au théâtre Michel, grâce à Didier Caron. Elle y revient aujourd’hui, encore grâce à lui, dans cette jubilante comédie.

L’aventure continue. C’est bien. Amusons-nous…

À L'AFFICHE

Affiche sans dessus de sous V2.jpg